PHIB

Posted on | 2 Comments
En commençant à peindre des nus masculins, j’ai osé faire ce qui me plaisait, que je ne
voyais pas dans les tableaux, à ce moment là. J’ai peins ce que je voulais voir dans les tableaux.
Je cherche à montrer, ou à démontrer la beauté du corps masculin, ses formes, ses
courbes, ses volumes, la présence qu’il dégage. Je m’attache à souligner avec poésie et
tendresse leur finesse et leur délicatesse, à quel point les formes masculines peuvent être douces. Je m’approche parfois d’une certaine sensualité.
Je m’érige contre les stéréotypes, le gros dur qui ne verse jamais une larme et qui a des
décisions tranchées. Pour moi l’homme peut aussi être doux, fragile, sensuel. La nudité totale
ou partielle de mes tableaux permet de montrer ça. La simplicité et l’authenticité de la nudité
permet de dévoiler une forme de grâce, un état premier élémentaire qui nous relie tous et qui
confère à l’humilité.
Je cherche aussi parfois à questionner le genre. J’interroge la part de féminin contenue
dans le masculin.
Ceci peut heurter un certain public. Je laisse chacun et chacune recevoir mes tableaux à
sa manière. Je peins ce que j’ai en moi. Je me donne, je me livre dans mes toiles. Peindre est
un besoin absolu. Ma langue c’est la peinture, c’est ma vibration, mon ressenti. Si je parviens à
vous faire vibrer aussi, à atteindre vos émotions, mon objectif sera atteint.

facebook.com/jeanphiartistepeintre

jean-phi.wixsite.com/phib-artiste

instagram.com/phib_artiste

PHIB